Un âge paternel avancé peut affecter la fertilité

Un âge paternel avancé peut affecter la fertilité

20/09/2017

Un âge paternel avancé peut affecter la fertilité

De plus en plus d'hommes commencent ou renouvellent leur paternité à un âge avancé. Il y a de nombreuses raisons à cela : d'une part, le recul de l'âge de la maternité pour les femmes, et d'autre part, les crises conjugales et de couple qui favorisent de nouvelles relations aboutissant à la naissance d'un enfant ou de plusieurs. Nombreux sont ceux qui se sont vus obligés de recourir aux techniques d'assistance médicale à la procréation, mais, en général, on parle peu de la baisse de la fertilité masculine.

Cependant, des études montrent que les spermatozoïdes d'un homme de près de 60 ans n'ont pas le même potentiel de fertilité que ceux d'un jeune de 25 ans, car, à partir de l'âge de 45 ans, sa capacité à féconder un ovule et à provoquer une grossesse par voie sexuelle est diminuée. Pourquoi ? D'emblée, il a été prouvé que le vieillissement affecte la production hormonale et spermatique, et bien qu'il reste encore beaucoup à étudier, il existe des données et des résultats qui nous permettent d'affirmer que ce processus peut provoquer des altérations du spermatozoïde au niveau moléculaire — comme c'est le cas avec n'importe quelle autre cellule de notre corps — qui affectent sa fonctionnalité. Il y a aussi un plus grand risque que des mutations génétiques de novo se produisent, c'est-à-dire qui ne sont pas d'origine héréditaire, dans la descendance. Un lien a même été établi entre le vieillissement et le développement de troubles neurocognitifs.

Il s'agit d'un processus irréversible dans lequel le mode de vie et la génétique peuvent jouer, mais relativement. Pour cette raison, il est essentiel qu'avant la conception les hommes de plus de 45 ans demandent une évaluation à un expert en andrologie, car le risque que certaines malformations multifactorielles se présentent chez les enfants est significatif lorsque le père a plus de 50 ans. En fait, beaucoup de fausses couches et de difficultés à obtenir une grossesse chez les couples âgés sont précisément dues à des altérations génétiques qui entravent le développement de l'embryon, et nous savons maintenant que le facteur masculin peut avoir une influence à cet égard.

 

Retour à Dernières nouvelles

Partager:

Go to top