Congélation des ovules : 8 données qui vous intéressent

Ce que vous devez savoir avant de congeler vos ovules

17/09/18

Ce que vous devez savoir avant de congeler vos ovules

Bien que de plus en plus de femmes décident de congeler leurs ovules, c'est un sujet dont on parle peu et sur lequel très peu d'informations circulent. D'ailleurs, les médecins ne l'abordent pas non plus ouvertement, puisque l'on estime qu'il s'agit là d'une décision personnelle. C'est la raison pour laquelle nous avons demandé à la Dre Marta Devesa, du programme de préservation de la fertilité de Dexeus Mujer, de nous parler de cette question.

1. Y a-t-il une limite d'âge ?
Sur le plan légal, aucune limite n'est fixée, mais il est recommandé de le faire avant d'avoir 37 ans, car la qualité des ovules commence à chuter à partir de cet âge. Cela ne veut pas dire que vous ne puissiez pas les congeler entre 37 et 39 ans, mais il faut être conscient des possibilités dans chaque cas. Pour le savoir, demandez une évaluation de votre réserve ovarienne. Une échographie et un bilan hormonal permettront de l'établir.

2. Combien cela coûte-t-il ?
Normalement, le prix se situe entre 2 000 et 3 000 €. En outre, il faut payer une « cotisation » d'entretien d'environ 300 €, bien que, dans certains centres, le coût couvre la cotisation d'entretien pendant les premières années. Demandez toujours ce que le prix comprend.

3. Pourquoi le faire ?
Cela peut se faire pour des raisons médicales, à cause d'un problème de santé susceptible de compromettre la fertilité, comme c'est le cas pour certains types de cancers. En fait, la plupart des femmes qui préservent leurs ovules le font pour disposer d'une réserve de qualité leur permettant d'augmenter leurs chances d'être mères dans l'avenir, soit parce qu'elles n'ont pas de partenaire stable, soit parce qu'elles considèrent que le bon moment n'est pas encore arrivé.

4. Peut-elle avoir un effet négatif sur ma santé ?
Elle n'affecte ni la santé ni la fertilité. Toutefois, elle peut entraîner certaines complications, telles qu'un inconfort pendant le traitement de stimulation ou une infection après la ponction.

5. Est-il nécessaire d'avoir un nombre minimal d'ovocytes à congeler ?
La stimulation permet d'obtenir entre 10 et 20 ovocytes par cycle menstruel, c'est à dire la quantité jugée optimale. Normalement, un nombre de 10 ovocytes ou plus est considéré comme suffisant, bien que ce chiffre dépende de votre âge. Plus la femme est âgée, plus le nombre d'ovocytes que l'on recommande de vitrifier est élevé, étant donné que leur qualité est de plus en plus compromise.

6. Quel est le taux de réussite des ovocytes congelés ?
En général, le taux de grossesse par transfert d'embryons utilisant des ovocytes congelés se situe entre 30 et 50 % par cycle. Bien que les résultats puissent varier en fonction de la technique employée, de leur qualité, de l'âge de la patiente au moment de la préservation et des caractéristiques spécifiques de chaque cas.

7. Ont-ils une date de « péremption » ?
En principe, ils peuvent être conservés indéfiniment.

8. Qu'arrivera-t-il à ceux que vous n'utiliserez pas ?
Avant d'effectuer le traitement, vous devez signer divers documents exposant les options qui existent. Une fois que vous n'aurez plus besoin de les utiliser, vous pourrez décider si vous souhaitez qu'ils soient détruits, qu'ils soient donnés à quelqu'un d'autre (ce qui n'est possible que si vous avez moins de 35 ans au moment de la vitrification) ou qu'ils soient utilisés pour des projets de recherche médicale.

 

Retour à Dernières nouvelles

Partager:

Go to top