Êtes-vous prête pour la FIV ?

Réponses aux questions fréquemment posées en FIV

17/09/18

Réponses aux questions fréquemment posées en FIV

Si vous allez commencer un traitement de FIV, il est normal que vous soyez un peu nerveuse, car, en plus des doutes soulevés par le traitement, il y a aussi l'incertitude de savoir si vous arriverez à tomber enceinte. Cela étant, il ne faut pas se mettre sous pression, bien au contraire. C'est la raison pour laquelle nous avons demandé à la Dre Beatriz Álvaro, du Service de médecine de la reproduction de notre centre, de répondre à certaines des questions les plus fréquemment posées par ses patientes au cours de la consultation.

Y-a-t-il un jour clé pour commencer le traitement ?
Oui, et il devrait coïncider avec le premier jour de vos règles, mais il est parfois nécessaire d'utiliser des contraceptifs afin de mieux contrôler l'ensemble du processus, surtout si vous avez des règles irrégulières.

Combien de temps dure le traitement de stimulation ovarienne ?
Une dizaine de jours en moyenne, mais cela peut varier d'une femme à une autre, car il faut attendre que les follicules aient la bonne taille. C'est pourquoi des contrôles réguliers sont effectués à partir du cinquième jour.

Que dois-je faire si j'oublie une injection ?
Tout d'abord, informez votre médecin et, ensuite, injectez-vous, dès que possible, la dose correspondant au lendemain.

Puis-je avoir des rapports sexuels pendant le traitement de stimulation ?
C'est là une question que vous devriez poser à votre gynécologue, car la recommandation qui est faite n'est pas toujours la même. En général, et en l'absence de contre-indications, c'est possible, mais si vous avez un partenaire masculin, il doit s'abstenir d'éjaculer entre deux et cinq jours avant la date prévue pour le prélèvement des ovocytes.

Et après la ponction ou le transfert de l'embryon ?
Après la ponction et le transfert, il est déconseillé d'avoir des rapports sexuels jusqu'au jour du test de grossesse. Quoi qu'il en soit, c'est une question qui doit toujours être abordée avec le (la) gynécologue.

Quels sont les précautions à prendre après le transfert ?
Vous pouvez mener une vie normale, mais vous devriez éviter de prendre du poids ou de faire des efforts, tels que la pratique d'un sport intensif.

 

Retour à Dernières nouvelles

Partager:

Go to top