Régime alimentaire et fertilité : cela fonctionne vraiment ?

Régime alimentaire et fertilité : cela fonctionne vraiment ?

11/01/19

Régime alimentaire et fertilité : cela fonctionne vraiment ?

S’il est prouvé qu’un mode de vie sain contribue à améliorer la santé, la fertilité dépend d’un ensemble de facteurs (génétiques, hormonaux, physiques, émotionnels...) et peut être affectée par de multiples causes. C’est la raison pour laquelle nous avons demandé à Beatriz Álvaro, médecin de référence en endocrinologie gynécologique, et à Xus Murciano, responsable de l’unité de nutrition, de répondre à quelques questions :

Légumes à feuilles vertes : pourquoi sont-ils conseillés ? Ils sont riches en acide folique, vitamine du groupe B qui aide à prévenir les malformations fœtales. Mais pour garantir la dose nécessaire, il convient de se supplémenter au moins un mois avant la grossesse (et durant les trois premiers mois).

Maca : élixir de fertilité ? La maca est un reconstituant énergétique qui possède des propriétés aphrodisiaques et antidépressives, mais n’exerce aucune action régulatrice au niveau hormonal.

Il faut laver et sécher soigneusement les fruits et légumes avant de les consommer. Oui, car ils peuvent contenir des substances chimiques (engrais et pesticides) qui agissent comme perturbateurs endocriniens et peuvent affecter la croissance et la reproduction de certains êtres vivants.

Huile d’onagre : un autre mythe sans fondement ? Il n’a pas été démontré que sa consommation améliore la fertilité.

Les céréales complètes, meilleures que les céréales raffinées. Oui, car les céréales complètes apportent du fer, des fibres et des vitamines du groupe B, essentielles pour la santé.

Protéines végétales : préférables aux protéines d’origine animale ? Les protéines sont un groupe d’aliments indispensable dans notre alimentation quotidienne. Les protéines d’origine animale sont aussi recommandées que les protéines végétales, mais la viande rouge est riche en graisses saturées. Il est donc conseillé de choisir de préférence les viandes blanches, le poisson et les protéines végétales.

Caféine : faut-il l’éviter ? Vous pouvez boire du café, mais avec modération. Et bien sûr, aucune boisson à base de cola, même sans sucre.

Poisson bleu et huile d’olive vierge extra. Ils apportent des graisses excellentes pour la santé, qui réduisent l’inflammation et améliorent la réceptivité de l’organisme à l’insuline, deux facteurs qui favorisent la fertilité.

Laitages, oui ou non ? Oui, ils constituent une bonne source de calcium et de vitamine D, éléments fondamentaux pour le développement du futur bébé.

Pourquoi le fer est-il essentiel ? Lors de la grossesse, les besoins en fer sont multipliés par deux, l’apport dans l’alimentation doit donc être plus important durant cette période.

Intolérance au gluten : peut-elle avoir une influence ? Oui, car la maladie cœliaque peut entraîner des problèmes de malnutrition par malabsorption de certains nutriments, et affecter le fonctionnement du système hormonal.

 

Retour à Dernières nouvelles

Partager:

Go to top