Un régime alimentaire malsain a des répercussions sur la fertilité

Les femmes qui ne se nourrissent pas bien mettent plus de temps à tomber enceintes

01/06/18

Les femmes qui ne se nourrissent pas bien mettent plus de temps à tomber enceintes

Nous savons tous qu'il est très important d'avoir une alimentation saine pendant la grossesse, que ce soit pour assurer un bon développement du bébé ou pour éviter un excès de poids. Or, ce que nous ne nous demandons pas, c'est si notre alimentation antérieure peut avoir une influence sur la fertilité. Une étude récente menée par l'Institut de recherche australien Robinson (University of Adelaide's Robinson Research Institute) et publiée dans la revue Human Reproduction conclut qu'elle a effectivement une influence.

Plus de 5 500 femmes d'Australie, de Nouvelle-Zélande, du Royaume-Uni et d'Irlande ont été suivies dans le cadre de cette étude. La plupart étaient de nouvelles mamans et n'avaient jamais subi de traitement de fertilité (94 %). Seules les femmes qui suivaient un traitement d'assistance médicale à la procréation en raison de problèmes d'infertilité de leur partenaire ont été exclues. Au cours de cette étude, une distinction est également faite entre les couples qui ont mis environ un mois pour obtenir une grossesse (39 %) et ceux qui ont mis plus d'un an (8 %).

Les résultats ont montré que les femmes qui mangeaient des fruits moins d'une à trois fois par jour au cours du mois précédant la conception ont mis un demi-mois de plus pour tomber enceintes que celles qui en mangeaient davantage. De plus, les femmes qui s'adonnaient à la restauration rapide plus de quatre fois par semaine ont mis un mois de plus à concevoir. En revanche, le fait de manger des légumes verts ou du poisson ne semblait pas faire de différence. Il est important de noter que l'étude ne portait que sur certains types d'aliments et ne tenait pas compte d'autres variables importantes, telles que le régime alimentaire du couple, l'âge de la mère ou la consommation d'alcool ou de tabac, mais les résultats indiquent qu'une alimentation saine peut contribuer à accroître les chances d'obtenir une grossesse.

 

Retour à Dernières nouvelles

Partager:

Go to top