Nouvelle technique moins agressive pour la chirurgie de l'endométriose

Dexeus Mujer applique une nouvelle technique qui respecte au maximum la fonction ovarienne dans la chirurgie de l'endométriose

04/04/18

Dexeus Mujer applique une nouvelle technique qui respecte au maximum la fonction ovarienne dans la chirurgie de l'endométriose

Le Dr Pere Barri Soldevila, coordinateur de la section chirurgie et responsable de l'unité d'endométriose de Dexeus Mujer, a appliqué, pour la première fois en Espagne, une nouvelle technique chirurgicale moins agressive et plus précise pour la chirurgie de l'endométriose profonde.

Cette technique consiste à appliquer un gaz inerte comprimé qui permet d'éliminer les tissus pathologiques tout en minimisant les dommages aux tissus sains adjacents, ce qui réduit les risques et préserve mieux la fonction des organes traités.

La chirurgie de ce type d'endométriose est l'un des défis majeurs de la chirurgie gynécologique, car les organes du système digestif, urinaire, ou nerveux sont souvent affectés et, lorsque les ovaires sont aussi affectés, leur fonction reproductrice peut être amoindrie. Cette nouvelle technique, nommée PlasmaJet, permet toutefois de mieux respecter l'ovaire sain, ce qui constitue un progrès important, car la plupart des femmes affectées ont moins de 40 ans.

Entre 30 et 50 % des femmes souffrant d'endométriose ont des problèmes de fertilité, et ce chiffre augmente en raison du recul de l'âge de la maternité. Il est donc essentiel de diagnostiquer au plus tôt la maladie et d'entreprendre un traitement, qui n'est pas forcément une intervention chirurgicale.

« Notre unité d'endométriose a été créée il y a plus de dix ans et nous recevons actuellement plus de 2 000 visites annuelles, mais nous nous efforçons d'éviter, dans la mesure du possible, les traitements invasifs et n'opérons que lorsque cela s'avère strictement nécessaire », explique le Dr Pere Barri.

 

Retour à Dernières nouvelles

Partager:

Go to top