L’insémination artificielle avec sperme du conjoint

Introduction

L’insémination avec sperme du conjoint est une technique d’assistance médicale à la procréation (AMP) dont l’objectif est de favoriser la rencontre entre les spermatozoïdes et l’ovocyte (ovule). Normalement, les spermatozoïdes, une fois déposés dans le vagin lors du rapport sexuel, doivent traverser tout l’appareil génital féminin pour atteindre les trompes et arriver jusqu’à l’ovocyte. Dans le cadre d’une insémination artificielle, ils sont déposés directement à l’intérieur de l’utérus ou matrice (insémination intra-utérine) ; c’est-à-dire, plus près des trompes, ce qui réduit leur trajet jusqu’au lieu de fécondation.

Ce type d’insémination est indiqué dans les cas suivants:

  • Altérations de la qualité, la quantité, ou les deux, des spermatozoïdes.
  • Anomalies au niveau du col de l’utérus empêchant le passage des spermatozoïdes depuis le vagin jusqu’à l’intérieur de l’appareil génital.
  • Les situations dans lesquelles aucune cause justifiant la stérilité du couple n’est retrouvée (stérilité d’origine inconnue).

Dans tous les cas, un traitement de stimulation visant à assurer que l’ovulation se produit correctement est indiqué. Ce traitement comporte certains risques (voir la rubrique Complications), mais les chances de succès sont majeures.

Des facteurs comme l’âge de la femme et l’existence éventuelle d’autres causes affectant leur fertilité ont une influence sur le résultat final. Aussi est-il bien souvent nécessaire d’effectuer plus d’un cycle pour parvenir à une grossesse.

Généralement, il est recommandé d’effectuer un maximum de 3 à 4 cycles d’insémination. En cas d’échec d’un cycle, il est important de revoir le traitement et d’effectuer les changements nécessaires (varier la dose, contrôles plus stricts…). Si, malgré cela, la grossesse n’est pas obtenue, il faudra envisager l’existence d’autres anomalies ou la convenance de recourir à d’autres techniques d’AMP.

Conditions préalables nécessaires à la réalisation de l’insémination

  • Examen gynécologique complet
  • Étude complémentaire afin d’écarter toute pathologie associée pouvant gêner ou empêcher la grossesse.

Partager:

Go to top