En quoi l’insémination consiste-t-elle ?

 

L’insémination consiste à déposer les spermatozoïdes dans l’utérus (insémination intra­utérine). Il s’agit d’un acte simple et rapide (il ne dure que quelques minutes), et pratiquement indolore. L’intervention est réalisée en ambulatoire, sans hospitalisation ni anesthésie. 
Une seule insémination par cycle suffit si elle est réalisée au bon moment, c’est-à-dire au moment de l’ovulation. Pour cela, il est indispensable de procéder à une série de tests d’ovulation avec échographie et analyse d’urine et de sang, afin de déterminer le jour de l’ovulation avec le maximum de précision.

Le jour de l’insémination, l’échantillon de sperme est décongelé et traité spécialement par le Laboratoire de Biologie (Service de Médecine de la Reproduction). À l’issue de ce traitement, les spermatozoïdes sont prêts à être déposés dans l’utérus. À la suite de l’insémination, la patiente reste allongée pendant 10-15 minutes environ. Ce jour-là, il est conseillé de se reposer et d’éviter les bains et les rapports sexuels. Dès le lendemain, la patiente peut reprendre une vie normale en prenant soin d’éviter les efforts importants. 
Dans les jours qui suivent l’insémination, il peut se produire une petite perte de sang ou une légère douleur abdominale. À moins qu’ils ne persistent, ces saignements et douleurs n’ont aucune importance.

Partager:

Go to top