Les complications éventuelles

Le traitement pour l’induction de l’ovulation à court terme présente deux risques importants. Le plus fréquent est la grossesse multiple (entre 15 et 20 %) ; le moins fréquent est l’excès de stimulation ou d’hyperstimulation ovarienne (1 %).

Le contrôle du nombre et de la taille des follicules et des taux d’œstradiol réalisé pendant la surveillance de l’ovulation permet de reconnaître les cycles qui présentent un risque majeur d’hyperstimulation et de grossesse multiple. Il conviendra peut-être de supprimer ce contrôle après une évaluation au cas par cas.

La grossesse obtenue, les risques éventuels pour la mère ou pour le fœtus sont les mêmes que ceux d’une grossesse spontanée, exception faite des complications découlant d’une éventuelle grossesse multiple, comme c’est le cas de la prématurité ou du faible poids à la naissance.

Partager:

Go to top