La FIV avec embryons donnés

Le don d’embryons

Lorsque les deux membres du couple présentent un problème de stérilité, ils peuvent recourir au don d’embryons.

Il n’existe aucune banque d’embryons, par conséquent ils seront inclus dans une liste d’attente et seront avertis dès qu’un don d’embryons sera disponible.

Ces embryons proviennent habituellement de couples engagés dans un programme de fécondation in vitro qui ne souhaitent pas transférer ces embryons et en autorisent le don. Il s’agit généralement de couples qui ont obtenu de nombreux embryons dans le cadre d’un cycle de FIV et qui, bien qu’ils disposent toujours d’embryons cryopréservés, ne souhaitent plus poursuivre les traitements d’assistance médicale à la procréation.

Pour procéder au don, les donneurs d’embryons doivent remplir les mêmes conditions médicales et légales que les donneurs de gamètes. De plus, ils doivent signer un consentement en renonçant à exercer toute action conduisant à démontrer leur paternité, en acceptant la nature non lucrative de leur geste.

La receveuse d’embryons, au même titre que la receveuse d’ovocytes, doit se soumettre à un traitement substitutif afin d’assurer une bonne préparation de l’endomètre.

L’étude terminée, le transfert embryonnaire pourra être programmé pour le mois suivant. Pour cela, vous devez vous rendre en consultation environ trois ou quatre jours avant en attendant que les examens hormonaux confirment le moment idéal pour le transfert.

Pour vous engager dans un programme de don, vous devez d’abord prendre rendez-vous avec l’un des gynécologues de notre service afin qu’il établisse, après un examen complet, la marche à suivre ultérieurement.

Partager:

Go to top