Le volume glandulaire du sein pourrait être un indicateur plus pertinent que la densité mammaire pour prédire le risque de cancer du sein

Le volume glandulaire du sein pourrait être un indicateur plus pertinent que la densité mammaire pour prédire le risque de cancer du sein

Le tissu fibroglandulaire, qui apparaît en blanc sur la mammographie, est composé de cellules, de tissus fibreux et d'éléments extracellulaires, essentiellement du collagène. Le rapport entre la quantité de tissu fibroglandulaire et le volume mammaire est appelé densité mammaire. Cette densité varie d'une femme à l'autre pour des raisons génétiques et des antécédents personnels, et change fondamentalement avec l'âge et l'indice de masse corporelle. Depuis les années 1970, cette valeur a été étudiée de très près, car nous savons qu'après le fait d'être une femme, une densité mammaire élevée est le facteur de risque de développement d'un cancer du sein le plus répandu dans la population. Mais les méthodes existantes pour mesurer la densité mammaire et étudier les changements qui surviennent dans le temps ont des limites, tant qualitatives que quantitatives, ce qui rend difficile une évaluation précise.

C'est la raison pour laquelle un groupe d'experts du Service de diagnostic gynécologique par imagerie de Dexeus Mujer, dirigé par le Dr Jean Laurent Browne, a mené une étude rétrospective transversale fondée sur l'analyse des mammographies effectuées sur 32 448 patientes de 40 ans ou plus, lors de leur examen annuel dans le centre, afin de décrire le rapport entre les valeurs enregistrées de densité mammaire, de volume de tissu glandulaire et de volume total du sein, ainsi que l'âge, au cours d'une période de 20 mois de suivi en milieu clinique (du 1er avril 2014 au 31 décembre 2015) chez des femmes en bonne santé, et d'observer les différences de ces paramètres chez les femmes souffrant d'un cancer du sein dans la période étudiée.

L'étude n'a pris en compte que l'âge de la femme lors de l'évaluation de la densité mammaire, et non d'autres données telles que l'indice de masse corporelle, l'âge de la première maternité, le nombre d'enfants, les antécédents familiaux ou personnels, ou la prise de traitements hormonaux. Les valeurs analysées ont été enregistrées grâce à la technologie de comptage de photons qui offre une grande précision dans la mesure des paramètres. Cette technologie permet de réaliser la mammographie en utilisant une très faible dose de radiation, environ la moitié de celle des autres systèmes, et de mesurer les paramètres simultanément (sans radiations supplémentaires).

Les résultats révèlent que la densité mammaire diminue avec l'âge, tant chez les femmes chez qui un cancer du sein a été diagnostiqué que chez les femmes en bonne santé. Mais indépendamment de l'âge, la densité mammaire et le volume du tissu glandulaire sont généralement plus élevés chez les femmes souffrant d'un cancer. Ils indiquent également que le volume de tissu glandulaire pourrait être un indicateur plus pertinent que la densité mammaire pour évaluer le risque de cancer du sein, car ce paramètre est celui qui présente la différence la plus significative (24 % de plus en moyenne chez les femmes atteintes d'un cancer).

De même, les auteurs de l'étude indiquent que, par sa précision et sa simplicité d'acquisition des données, la technologie de comptage de photons pourrait ouvrir la voie à de futures interventions visant à réduire la densité mammaire ou le volume glandulaire du sein, dans l'objectif de réduire l'incidence du cancer du sein.

Travail de référence :

Breast density measured volumetrically in a clinical environment: cross-sectional study with photon counting technology

Browne JL, Casas L, Santandreu G, Rodriguez I, Navarro B, Tresserra F, Pascual MA.
Breast Cancer Res Treat. 2019 Nov 27; doi: 10.1007/s10549-019-05502-7.

Demandez des informations

(+34) 93 227 48 96

Ou remplissez ce formulaire et nous vous contacterons le plus tôt possible

Je souhaite être informé des nouveautés concernant Dexeus Mujer et recevoir la newsletter :
Pour plus d'informations, contactez notre Service d'accueil de la patiente étrangère.