La chirurgie laparoscopique n'augmente pas le risque de contagion du COVID-19 pour le personnel de santé

La chirurgie laparoscopique n'augmente pas le risque de contagion du COVID-19 pour le personnel de santé

La pandémie actuelle de coronavirus a eu un impact majeur sur le système de santé et les épidémiologistes ont montré que le risque de mortalité lors du traitement de maladies infectieuses est plus élevé si le personnel médical travaille sous pression. Pour cette raison, il est essentiel de minimiser le risque de contagion dans le cas des professionnels devant traiter des patients atteints du COVID-19. À cet égard, il est préoccupant que certaines interventions comme la chirurgie par laparoscopie présentent un risque de contagion plus élevé que les chirurgies ouvertes.

Pour cette raison, un groupe de chercheurs de divers centres, dont le Dr Pere Barri Soldevila, coordinateur de la section chirurgicale et directeur du département de Dexeus Mujer, a revu de manière approfondi la littérature scientifique afin de décrire les voies possibles de contamination et les risques de contagion auxquels le personnel soignant peut être exposé et a également recueilli l'avis d'experts sur la réalisation de la chirurgie par laparoscopie chez les patients infectés par COVID-19. La recherche a été réalisée à partir des informations contenues dans les bases de données PubMed, CINAHL et Embase, en ajoutant à celles-ci les résultats d'autres rapports scientifiques. L'enquête a non seulement inclus des données liées au COVID-19 mais encore d'autres études sur la contamination virale.

Au total 267 articles en texte intégral ont été collectés et 84 articles ont été utilisés. Parmi ces 84 articles, 14 traitaient du sujet du coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère (SARS-CoV-2), 8 articles évaluaient la valeur ajoutée de l'intubation dans une salle d'opération basse pression, principalement sur la base de l'expérience de l'épidémie de SARS en 2003. 13 autres articles détaillaient les risques d'intubation pour les prestataires de soins et le SARS-CoV-2 et 19 articles ont étudié cette même situation avec d'autres agents viraux.

Les résultats montrent que l'intubation et l'extubation sont des procédures à haut risque pour les professionnels de la santé et qu'une équipe est nécessaire pour assurer une protection maximale dans ces cas. En revanche, il y a peu de preuves quant au risque réel de contagion des professionnels de santé lors de la laparoscopie elle-même, et aussi en relation avec la pression positive en salle d'opération, la fumée produite en chirurgie, le C02 qui sort de l'abdomen lors de la trocarts ou lors de l'extraction de pièces. Cependant, de nouvelles études sont publiées chaque jour et il est donc possible que ces conclusions changent. Cependant, il ne semble y avoir aucune raison d'abandonner la chirurgie par laparoscopie au profit de la chirurgie ouverte. Cependant, les risques ne doivent pas être sous-estimés, c'est pourquoi les auteurs concluent que la chirurgie ne doit être réalisée chez les patients atteints de COVID-19 que lorsque cela est nécessaire, et les prestataires de soins de santé doivent assurer la plus grande protection dans ces cas, à la fois pour eux-mêmes et pour le reste de l'équipe et effectuer la chirurgie dans un environnement sûr et sécurisé.

Étude de référence :

COVID-19 and Laparoscopic Surgery: Scoping Review of Current Literature and Local Expertise

JMIR Public Health Surveill; 2020 Jun 23;6(2):e18928. doi: 10.2196/18928

Demandez des informations

(+34) 93 227 48 96

Ou remplissez ce formulaire et nous vous contacterons le plus tôt possible

Téléphone
Je souhaite être informé des nouveautés concernant Dexeus Mujer et recevoir la newsletter :
Pour plus d'informations, contactez notre Département International.