64% des femmes ont des troubles oculaires associés à la ménopause

64% des femmes ont des troubles oculaires associés à la ménopause

64% des femmes ménopausées présentent divers symptômes de maladie de la surface oculaire, causés par une humidité et une lubrification insuffisantes de la surface de l'œil, comme le Syndrome dit de Sécheresse Oculaire (SSO). Les données proviennent d'une étude réalisée auprès de 1947 femmes et réalisée par un groupe de chercheurs de Dexeus Mujer, dirigé par le Dr Pascual García Alfaro, gynécologue et chef de l'Unité Ménopause de ce centre, et publiée dans Menopause: The Journal of American Menopause Society.

Selon les auteurs, bien que l'on sache déjà que le facteur hormonal joue un rôle important dans son développement, il s'agit d'une pathologie beaucoup plus fréquente qu'on ne le pense, dont la prévalence augmente avec l'âge et devient une maladie chronique. Mais dans notre pays, il y a peu d'études réalisées par des spécialistes de la ménopause ayant mené des recherches sur ce problème qui, bien que cela puisse paraître hors de propos au premier abord, a un impact très important sur la qualité de vie des personnes qui en souffrent.

Les travaux ont été menés entre octobre 2018 et janvier 2019 auprès de 1947 patientes de Dexeus Mujer. La moyenne d´âge des patientes était de 54,2 ± 6,8 ans et elles étaient en moyenne ménopausées à 49,45 ± 4,02 ans. Pour ce faire, une enquête par courrier électronique a été envoyée qui comprenait un questionnaire appelé l'indice de la maladie de la surface oculaire (OSDI), utilisé pour évaluer la présence de symptômes liés à la sécheresse oculaire et l'impact sur la qualité de vie lié à la fonction visuelle.

Les résultats ont montré que 64% des patientes qui ont participé à l'étude présentaient des symptômes de maladie de la surface oculaire liés à une lubrification et à une hydratation insuffisantes (1 247 sur 1 947). Cependant, seulement 25,7% d'entre elles avaient reçu un diagnostic de syndrome de l'œil sec avant de passer le test (OSDI). Ce qui montre que ces problèmes sont sous-diagnostiqués. De plus, la prévalence était plus élevée chez les femmes ménopausées (66,8%) que chez celles qui étaient au stade de la péri-ménopause (59,4%) et chez les femmes plus âgées (55 ans ou plus) et / ou qui avaient été ménopausées à un âge plus précoce.

Étude de référence :

Prevalence of ocular surface disease symptoms in peri-and postmenopausal women

Menopause. 2020 Jun 22. doi: 10.1097/GME.0000000000001565

Demandez des informations

(+34) 93 227 48 96

Ou remplissez ce formulaire et nous vous contacterons le plus tôt possible

Téléphone
Je souhaite être informé des nouveautés concernant Dexeus Mujer et recevoir la newsletter :
Pour plus d'informations, contactez notre Département International.