Répéter la biopsie permet de prélever des embryons euploïdes et d'augmenter les chances d'obtenir une grossesse par cycle

Répéter la biopsie permet de prélever des embryons euploïdes et d'augmenter les chances d'obtenir une grossesse par cycle

Grâce à la biopsie de trophectoderme, il est possible d'analyser un plus grand nombre de cellules de l'embryon et, donc, d'obtenir un diagnostic génétique plus fiable qu'en pratiquant une biopsie du blastomère au J+3. Parfois, un diagnostic génétique préimplantatoire (DGP) ne permet pas d'obtenir un résultat concluant de l'un des embryons testés. Cela affecte tout particulièrement les patientes qui disposent de peu d'embryons.

Pour cette raison, la Dre Mónica Parriego, du service de médecine de la reproduction du département d'obstétrique, de gynécologie et de médecine de la reproduction de l'hôpital universitaire Dexeus, a mené une étude visant à évaluer si la décongélation d'embryons n'ayant pas donné de résultat génétique après un DGP afin de pratiquer une seconde biopsie et une analyse est un processus utile et sûr permettant d'obtenir un diagnostic concluant et de déceler des embryons exempts d'anomalies génétiques et aptes au transfert.

Pour ce faire, un groupe de patientes dont l'un des embryons n'avait pas donné de résultat concluant après le DGP a été sélectionné et il leur a été proposé de décongeler les embryons non diagnostiqués et de pratiquer une nouvelle biopsie en vue d'en vérifier la viabilité. Au total, 29 patientes ont accepté de participer à l'étude.

Le taux de survie des embryons à la décongélation a été du 86,2 % (25/29). 72,4 % (21/29) des embryons se sont développés correctement et ont pu être soumis à une nouvelle biopsie. La biopsie des blastocystes a été effectuée avec une technologie laser et l'analyse génétique a été faite en utilisant la puce aCGH.

Après la seconde biopsie, environ 95,2 % (20/21) des blastocystes ont pu être diagnostiqués et 65 % (13/20) se sont avérés euploïdes. À ce jour, six blastocystes rebiopsiés ont été transférés à six patientes et ont généré quatre gestations.

Selon les auteurs, l'étude démontre que les blastocystes qui ne présentent pas de résultats concluants après la première analyse peuvent être décongelés et rebiopsiés avec une grande efficacité, ce qui permet de poser un diagnostic définitif. Les embryons rebiopsiés classés comme euploïdes conservent un fort potentiel d'implantation ; par conséquent, cette possibilité devrait être donnée à toutes les patientes ayant un embryon sans diagnostic concluant.

Communication : Inconclusive PGS results: go for a second biopsy!
Parriego M1, Coll L1, Boada M1, Vidal F2, Mateo S1, Coroleu B1, Veiga A1
1 Département d'obstétrique, de gynécologie et de médecine de la reproduction, hôpital universitaire Dexeus, Barcelone, Espagne
2 Département de biologie cellulaire, de physiologie et d'immunologie, UAB (Université autonome de Barcelone), Bellaterra, Espagne

Demandez des informations

(+34) 93 227 48 96

Ou remplisez ce formulaire et nous vous contacterons le plus tôt possible

Je souhaite être informé des nouveautés concernant Dexeus Mujer et recevoir la newsletter :
Pour plus d'informations, contactez notre Service d'accueil de la patiente étrangère.