L'insémination d'une plus grande quantité de sperme de donneur n'augmente pas le taux de réussite de cette technique

L'insémination d'une plus grande quantité de sperme de donneur n'augmente pas le taux de réussite de cette technique

L'insémination intra-utérine avec sperme de donneur joue un rôle fondamental dans les cas d'infertilité masculine sévère, et c'est l'option de traitement que choisissent de nombreux couples de femmes homosexuelles ou les femmes qui décident de s'engager dans l'aventure de la maternité en solitaire. Cependant, le volume total de l'échantillon de sperme transféré peut diminuer en fonction du type de récipient utilisé pour contenir l'échantillon et le déposer à l'intérieur des parois utérines.

Une équipe du service de médecine de la reproduction de Santé de la femme Dexeus, dirigée par le Dr Jorge Rodríguez Purata, a mené une étude visant à évaluer si le fait d'augmenter de 0,2 ml (volume standard) à 0,5 ml le volume de l'échantillon de sperme transféré pourrait accroître le taux d'enfant né vivant et, donc, la réussite de ce traitement.

Pour le savoir, on a fait le suivi d'un total de 269 cycles d'assistance médicale à la procréation réalisés entre le mois de mars 2013 et d'avril 2016, auxquels ce traitement a été appliqué. De ces cycles, 126 ont été inclus dans le groupe à l'étude et 143 dans le groupe témoin. Dans les deux groupes, l'âge de la patiente était similaire : 35,4 ± 4,0 contre 35,8 ± 3,9. Pour évaluer les résultats et afin d'être en mesure d'établir un rapport entre le nombre d'enfant né vivant dans les deux groupes et le volume de sperme, on a conçu une courbe ROC. La comparaison entre les taux d'enfant né vivant dans les deux groupes n'a fait apparaître aucune différence significative sur le plan démographique. Par ailleurs, la courbe ROC n'a pas permis non plus d'établir une corrélation entre le transfert d'un plus grand volume de sperme par millilitre et la probabilité d'atteindre un taux plus élevé d'enfant né vivant.

Les auteurs de l'étude en ont donc conclu que cet essai ne démontre pas que le fait d'augmenter le volume de sperme transféré se traduise par une amélioration du résultat. Par conséquent, les patientes doivent être informées que le volume de sperme de donneur standard est considéré comme approprié pour obtenir un résultat optimal dans ce traitement.

Poster scientifique :
Inseminated volume 0.2 ml vs. 0.5 ml in donor intrauterine insemination (dIUI) cycles: A randomized controlled trial
Rodriguez-Purata J1, Laura L1, Gonzalez C1, Ballester M1, Rodriguez I1, Martinez F1, Barri PN1, Coroleu B1
1 Service de médecine de la reproduction, hôpital universitaire Dexeus, Barcelone, Espagne
Voir l'affiche scientifique (PDF)

Demandez des informations

(+34) 93 227 48 96

Ou remplisez ce formulaire et nous vous contacterons le plus tôt possible

Je souhaite être informé des nouveautés concernant Dexeus Mujer et recevoir la newsletter :
Pour plus d'informations, contactez notre Service d'accueil de la patiente étrangère.