Une étude confirme l'indication du traitement conservateur dans les tumeurs ovariennes bénignes

Une étude confirme l'indication du traitement conservateur dans les tumeurs ovariennes bénignes

Une équipe de chercheurs dirigée par les docteurs Juan Luis Alcázar, Mª Angela Pascual et Stefano Guerriero, du département d'obstétrique et de gynécologie de la clinique universitaire de Navarre (Pampelune), de Santé de la femme Dexeus de Barcelone et de la polyclinique universitaire Duilio Casula, de l'université de Cagliari (Italie), respectivement, a mené une étude visant à faire le suivi de diverses tumeurs solides ovariennes ayant des caractéristiques de bénignité, diagnostiquées chez des femmes postménopausiques par échographie transvaginale. L'échantillon examiné a été de 99 femmes d'un âge compris entre 50 et 77 ans (âge moyen 58,2 ans). Toutes ces femmes présentaient des tumeurs solides ovariennes bénignes sans signes faisant suspecter une malignité et elles n'avaient aucun symptôme.

Le suivi des lésions a été fait sous contrôle échographique au bout de 3, 6, 12 et 24 mois. Environ 42 % de ces lésions ont été intervenues à la suite du diagnostic, et, parmi celles-ci, seulement deux ont été diagnostiquées comme cancer au stade initial, lorsque la tumeur est circonscrite à l'ovaire et ne s'est pas étendue. Dans tous les autres cas, soit 57 %, les lésions n'ont connu aucun changement ultérieur et les patientes sont restées asymptomatiques. Par conséquent, sur les 99 cas étudiés, seulement 2 % environ ont donné lieu à des tumeurs malignes.

Pour conclure, les auteurs indiquent que le risque de malignité en cas de tumeurs solides ovariennes chez des femmes postménopausiques est très faible ; par conséquent, le traitement conservateur au moyen d'un suivi sous contrôle échographique régulier peut s'avérer une bonne option. L'article a été publié récemment dans la revue Menopause, la revue de la Société américaine de la ménopause.

Malignancy risk of sonographically benign appearing purely solid adnexal masses in asymptomatic postmenopausal women
Alcazar JL, Pascual MA, Marquez R, Ajossa S, Juez L, Graupera B, Piras A, Hereter L, Guerriero S.
Menopause. 2017 Jan 23. doi: 10.1097/GME.0000000000000814.
Article originel

Demandez des informations

(+34) 93 227 48 96

Ou remplisez ce formulaire et nous vous contacterons le plus tôt possible

Je souhaite être informé des nouveautés concernant Dexeus Mujer et recevoir la newsletter :
Pour plus d'informations, contactez notre Service d'accueil de la patiente étrangère.