Les experts proposent d'appliquer le DGP d'une façon généralisée afin d'améliorer les résultats de la FIV

Les experts proposent d'appliquer le DGP d'une façon généralisée afin d'améliorer les résultats de la FIV

Bien que le dépistage génétique préimplantatoire (DGP) reste une technique facultative, sauf dans les cas où il est cliniquement indiqué, les experts se demandent si son utilisation devrait être étendue comme méthode de sélection embryonnaire universelle dans tous les traitements d'assistance médicale à la procréation exigeant la réalisation d'une fécondation in vitro (FIV).

À l'heure actuelle, cette technique n'est indiquée que dans certaines circonstances, comme l'âge maternel avancé (≥ 38 ans), les échecs d'implantation (≥ 3 transferts sans grossesse ou ≥ 5 embryons transférés), les fausses couches à répétition (≥ 2 fausses couches de cause inconnue) ou le diagnostic d'un problème de fertilité masculine sévère. Or, plusieurs études ont démontré l'efficacité de cette méthode pour une plus grande réussite de la fécondation in vitro, étant donné que son application augmente les taux de grossesse et d'implantation par transfert, aussi bien chez les femmes jeunes et ayant un bon pronostic que chez les patientes d'un âge avancé. Elle permet également le transfert sélectif d'un seul embryon sans anomalies chromosomiques et réduit le taux de fausses couches, le nombre de grossesses multiples et le temps pour atteindre l'objectif de la FIV, à savoir la naissance d'un enfant sain.

Récemment, dans notre centre, un groupe d'experts du domaine de l'embryologie comme de la clinique se sont réunis pour discuter des protocoles à suivre dans la pratique du DGP, et pour les mettre à jour, afin d'optimiser les résultats. Cette technique est aujourd'hui bien plus précise et efficace pour détecter et empêcher le transfert d'embryons porteurs d'anomalies génétiques grâce, entre autres, à l'intégration d'améliorations dans les laboratoires de FIV, tels que les incubateurs time-lapse, qui permettent la culture continue des embryons, la biopsie de l'embryon au stade blastocyste, les techniques d'analyse chromosomique complète et le transfert sur un cycle différé. Les professionnels indiquent cependant que, pour que les patients puissent bénéficier de ces avancées et optimiser les performances du DGP, il est essentiel que leur mise en œuvre soit réalisée dans des centres bien équipés sur le plan technologique, et qu'ils disposent des ressources humaines et matérielles nécessaires.

Par ailleurs, on a constaté que, si cette technique est accompagnée d'une bonne explication qui en justifie l'utilisation, 74 % des patientes acceptent qu'elle soit appliquée, et aussi, que son coût, en revanche, n'est pas déterminant pour la décision.

ANEUPLOIDY VERSUS AGE - Franasiak JM. et al Fertil Steril, 2014

Articles de référence :

The why, the how and the when of PGS 2.0: current practices and expert opinions of fertility specialists, molecular biologists, and embryologists
Sermon K. et al. Mol Hum Reprod 22 (8), 845-857. 2016 Aug 12

How do patient perceived determinants influence the decision-making process to accept or decline preimplantation genetic screening?
Gebhart MB, Hines RS, Penman A, Holland AC.
Fertil Steril. 2016 Jan;105(1):188-93. doi: 10.1016/j.fertnstert.2015.09.022. Epub 2015 Oct 24.

Usefulness of oocyte accumulation in low ovarian response for PGS
Martínez F, Barbed C, Parriego M, Solé M, Rodríguez I, Coroleu B.
Gynecol Endocrinol. 2016 Jul;32(7):577-80. doi: 10.3109/09513590.2016.1141881. Epub 2016 Feb 12.

Preimplantation genetic screening using comprehensive chromosome screening: evidence and remaining challenges
Dahdouh EM, Balayla J, García-Velasco JA.
Hum Reprod. 2015 Jun;30(6):1515-6. doi: 10.1093/humrep/dev079. Epub 2015 Apr 12.

The clinical effectiveness of preimplantation genetic diagnosis for aneuploidy in all 24 chromosomes (PGD-A): systematic review
Lee E, Illingworth P, Wilton L, Chambers GM.
Hum Reprod. 2015 Feb;30(2):473-83. doi: 10.1093/humrep/deu303. Epub 2014 Nov 28.

The nature of aneuploidy with increasing age of the female partner: a review of 15,169 consecutive trophectoderm biopsies evaluated with comprehensive chromosomal screening
Franasiak JM1, Forman EJ2, Hong KH2, Werner MD2, Upham KM3, Treff NR2, Scott RT Jr2.
Fertil Steril. 2014 Mar;101(3):656-663.e1. doi: 10.1016/j.fertnstert.2013.11.004. Epub 2013 Dec 17.

Demandez des informations

(+34) 93 227 48 96

Ou remplisez ce formulaire et nous vous contacterons le plus tôt possible

Je souhaite être informé des nouveautés concernant Dexeus Mujer et recevoir la newsletter :
Pour plus d'informations, contactez notre Service d'accueil de la patiente étrangère.