Une étude analyse la meilleure stratégie de stimulation ovarienne dans la FIV avec le DPI

Une étude analyse la meilleure stratégie de stimulation ovarienne dans la FIV avec le DPI

Une équipe du service de médecine de la reproduction de Dexeus Mujer a procédé à un examen approfondi de toute la littérature scientifique publiée en anglais afin d’évaluer quelles stratégies peuvent contribuer à améliorer le taux de réussite de la fécondation in vitro (FIV) lorsqu’un diagnostic préimplantatoire (DGP) est indiqué, comme dans le cas de patientes présentant des échecs d’implantation, des fausses couches à répétition ou ayant un âge avancé.

Parmi les variables étudiées, les chercheurs ont analysé la dose et le type de médicament administré pour la stimulation ovarienne, le moment du cycle où le traitement de stimulation a été entrepris, le nombre d’ovocytes finalement obtenus, le temps d’attente écoulé entre les différents traitements de stimulation ovarienne (si l’on a choisi de les cumuler), le fait d’avoir effectué un transfert embryonnaire frais ou différé, etc.

Selon les auteurs qui, pour chacune de ces variables, offrent les données dérivées des différentes études - d'après la littérature revue -, certaines stratégies sont effectivement associées à un taux de réussite plus élevé et peuvent donc servir de guide aux professionnels travaillant dans ce domaine. Toutefois, il est évident qu’elles ne peuvent pas être appliquées d’une manière générale et qu’elles ne peuvent être utiles dans tous les cas.

Ovarian stimulation for preimplantation genetic testing

Rodriguez-Purata J, Martínez F
Reproduction. 2019 Jan 1. pii: REP-18-0475.R3. doi: 10.1530/REP-18-0475

Demandez des informations

(+34) 93 227 48 96

Ou remplisez ce formulaire et nous vous contacterons le plus tôt possible

Je souhaite être informé des nouveautés concernant Dexeus Mujer et recevoir la newsletter :
Pour plus d'informations, contactez notre Service d'accueil de la patiente étrangère.