Le taux de grossesse est plus élevé chez les femmes qui choisissent d’utiliser leurs ovules préalablement congelés

Le taux de grossesse est plus élevé chez les femmes qui choisissent d’utiliser leurs ovules préalablement congelés

Une équipe de chercheurs du Service de médecine de la reproduction de Dexeus Mujer a mené une étude rétrospective pour évaluer le taux de grossesse d’un groupe de femmes qui, entre 2009 et 2017, ont décidé de préserver leurs ovules dans notre clinique, pour des raisons d’ordre social. Durant cette période, 342 femmes, dont l’âge moyen était de 37,6 ± 2,8 ans, ont ainsi préservé leur fertilité. Parmi l’ensemble des femmes ayant conservé leurs ovules, 71 ont ensuite consulté parce qu’elles souhaitaient une grossesse et ont été soumises à un suivi.

9,6 % d’entre elles (33/342) ont commencé un cycle de décongélation et d’insémination de leurs ovocytes. Leur âge moyen était alors de 40,9 ± 2,5 ans, et près de la moitié d’entre elles (45,5 %) sont parvenues à tomber enceintes à la première tentative. 26 % ont avorté spontanément (4/33) et plus de la moitié (21/33) ont décidé de vitrifier les embryons surnuméraires. 9 cryotransferts embryonnaires ont été réalisés et ont donné lieu à 6 gestations. Le taux cumulé de grossesse a été de 60,6 %.

5,8 % des femmes (20/342) ont préféré ne pas décongeler leurs ovocytes et réaliser un cycle de FIV ou une insémination artificielle (IA). Le taux de grossesse par FIV a été de 38,4 % (5/13).
Enfin, 5,3 % des femmes (18/342) sont spontanément tombées enceintes et ont décidé de conserver leurs embryons vitrifiés, excepté l’une d’entre elles, qui a demandé leur destruction.

Selon les auteurs, les résultats révèlent que la préservation de la fertilité offre des taux de grossesse correspondant à l’âge auquel les ovocytes sont congelés. Si de nombreuses femmes choisissent de recourir aux techniques d’assistance médicale à la procréation en utilisant leurs ovules frais plutôt que d’utiliser leurs ovules préalablement congelés, les taux de grossesse sont plus faibles en raison de leur âge.

Communication orale : Observación de la fertilidad no médica: 8 años de seguimiento (Observation de la fertilité non médicalisée : 8 années de suivi)
González Llagostera Clara, Solé Inarejos Miquel, Devesa Rodríguez de la Rúa Marta, Boada Palá Montserrat, Barri Ragué Pere N, Veiga Lluch Anna

XXXIIe Congrès international de la Société espagnole de la Fertilité, Madrid, 16-18 mai 2018

Demandez des informations

(+34) 93 227 48 96

Ou remplisez ce formulaire et nous vous contacterons le plus tôt possible

Je souhaite être informé des nouveautés concernant Dexeus Mujer et recevoir la newsletter :
Pour plus d'informations, contactez notre Service d'accueil de la patiente étrangère.